• Django Retroman

1ère Division Française Libre : TUTORIEL UNIFORME

Mis à jour : avr. 5


Voici un petit article sans prétention pour qui souhaite se constituer une tenue de soldat de la 1ère Division Française Libre ( en réalité 1ère Division de Marche d'Infanterie ) en 1944 :










NB : Cet article est une reprise quasi à l'identique d'un dossier que j'avais rédigé en 2013 , les photos de reconstitution ont été prises entre 2009 et 2014 .


L'article pourra être amené à être mis à jour .




Tout d'abord un bref historique de l'unité issu de wikipedia :




La 1ère DFL fut officiellement formée le 1er février 1943 et dissoute le 15 août 1945, mais, pour ses vétérans, l'histoire de cette division d'infanterie commence dès l'été 1940.

Sous le nom de Corps Expéditionnaire Français Libre, elle participe à la tentative de débarquement à Dakar en septembre 1940, puis au ralliement forcé du Gabon en octobre et novembre 1940.

Devenue Brigade Française Libre d'Orient et commandée par le colonel Magrin-Verneret dit Monclar, elle fait campagne en Érythrée et est victorieuse à Kub Kub le 20 février 1941, lors de la bataille de Keren et à Massaoua le 8 avril 1941.

C'est sous le nom de Première Division Légère Française Libre et sous le commandement du général Legentilhomme qu'elle entre en Syrie en juin 1941 et combat les forces françaises restées fidèles au régime de Vichy. Elle entre victorieuse dans Damas le 21 juin 1941.

Dissoute après cette campagne, elle renaît sous forme de deux brigades Françaises libres. Ayant à sa tête le général Koenig, elle s'illustre à Bir Hakeim du 26 mai au 11 juin 1942.

Les 2 brigades et la Free French Flying Column forment les Forces Françaises du Western Desert au sein de la 8e armée britannique et la 1ère brigade participe à la bataille d'El Alamein en octobre 1942, ainsi que la 2ème brigade qui y joue un rôle plus modeste.

Ces deux brigades plus une troisième venue de Djibouti sont réunies le 1er février 1943 dans la 1re DFL commandée par le général de Larminat et participent à la fin de la campagne de Tunisie à Takrouna en mai 1943.


En juin 1943, de nombreux déserteurs affluent de l'armée d'Afrique pour s'engager dans ses rangs. Elle est alors renvoyée dans le désert de Libye pendant deux mois et demi, à la demande du général Giraud. La division du Général Leclerc subira le même sort.

Après la réunification des deux armées françaises, le 1er août 1943, elle est officiellement renommée 1ère Division Motorisée d'Infanterie.

Toutefois, pour ceux qui la composent et très souvent dans la littérature, elle continue de porter le nom de 1re DFL. Commandée par le général Diego Brosset, elle est intégrée au Corps Expéditionnaire Français et participe à la campagne d'Italie au printemps 1944.

Avec l'Armée B, elle débarque en Provence le 15 août 1944 et participe à la libération de Toulon puis remonte le Rhône après avoir envoyé quelques escadrons en reconnaissance jusqu'à Montpellier. Lyon est atteint le 3 septembre.


Elle remonte ensuite jusqu'aux Vosges où le général Brosset est tué accidentellement le 20 novembre 1944. Le général Pierre Garbay qui lui succède, emmène sa division dans la campagne d'Alsace où elle joue, au début de janvier 1945, un rôle primordial dans la défense de Strasbourg .

Les combats de l'Authion constituent un épisode peu connu de la Libération, et rares sont ceux qui se rappellent qu'en avril 1945, la vallée de la Roya, à quelques kilomètres de Nice n'est toujours pas libérée : Breil , Fontan , Saorge ....demeurent occupés par l'ennemi.

Le 28 février 1945, la 1e DFL est retirée du corps de bataille de la 1e Armée française est affectée au front des Alpes, commandée par le Général Doyen qui lui confie le sud de ce front. Le 15 mars, la DFL relève une brigade américaine dans la région de Menton et le 22, elle reçoit mission de s'emparer du Massif de l'Authion, d'atteindre la frontière italienne dans la montagne et de pousser dans la Plaine du Pô, en direction de Turin.


C'est le 10 avril 1945 que les hommes de la Première Division Française Libre déclenchent leur action. Ils vont se battre au lance-flammes contre les garnisons allemandes des forts frontaliers à 2 000 mètres d'altitude.



Les uns après les autres, ces ouvrages vont tomber entre leurs mains. Le 28 avril 1945, après de très durs combats de montagne, la 1e DFL est arrivée sur le versant italien des Alpes-Maritimes et ne se trouve plus qu'à 70 km de Turin.


L'insigne de l'unité reprend la croix de Lorraine symbole de la France Libre .


Plusieurs variantes existeront , des fabrications britanniques et américaines notamment .



Ecusson de la 1ère DFL , fabrication britannique [ collection personnelle ]


Ecusson 1ère DFL fabrication américaine [collection personnelle ]

Attention !


L'insigne de la 1ère division française libre peut parfois être confondu avec celui de la 36ème division d'infanterie .


En 1945 , son encadrement est constitué d'officiers de la 1re armée et son emblème est emprunté à celui de la 1re DFL.

La 36e DI relève la 1re DFL en Italie et à la frontière franco-italienne en juin 1945.




Si vous souhaitez vous constituer une tenue de la 1ère Division Française Libre de l'époque 1944 afin de rendre hommage à ces hommes en reconstitution rien de plus simple :




Tirailleur sénégalais de la 1ère DFL Provence Août 1944 [ Reconstitution ]




Procurez vous une tenue standard de l'armée américaine constituée des éléments suivants :

- Chemise en flanelle armée américaine m1937 - Veste us M41 ou veste HBT - Pantalon us moutarde ou HBT - Guêtres US - Brodequins US - Ceinture de troupe US - Casque M1 . - Ceinturon cartouchière USM1923 ou ceinturon US M1936 - Gourde US M1910 - Pelle US M1910 ou M43 - Pochette à pansements US - Haversack M1928 ou brelage M1936 US avec musette M1936 US . - Etui de pistolet colt 1911 ou étui britannique - Cartouchières USM1 pour ceux armés de la carabine US M1.











Afin de vous démarquer des autres groupes de reconstitution ayant pour thème la DFL, préférez le casque anglais au casque US M1 ( avec un petit drapeau tricolore dessiné au crayon sur le devant ou le côté est un petit détail qui fera toute la différence ! ) .





Mais les deux sont observés dans la division en 1944 et pour plus d'originalité encore, procurez vous un casque Adrian modèle 1926 de l'armée française ceci donnera une allure parfaite si vous souhaitez reconstituer un gradé de la division .


En effet , le casque anglais est on ne peut plus symbolique dans la 1ère DFL et renvoie aux premiers combats de l'unité aux côtés des britanniques .


Vous pouvez également vous procurer un chèche indissociable des Forces Françaises Libres, ainsi que des lunettes des troupes motorisées modèle 1935 de l'armée française pour les trajets en jeep .





Pour terminer, un bonnet de police de l'infanterie coloniale donnera un plus à votre tenue, vous pouvez en trouver sur Ebay et le bon coin ou dans des surplus.


En cas d'échec n'hésitez pas à contacter le musée des troupes de marines de Fréjus qui vend des fabrications actuelles "tradition" de ce calot . Il existe de bons sites de reproductions d'uniformes américains.


Le plus connu et abordable est l'incontournable site de la boutique paratrooper :

http://paratrooper.fr

Si vous souhaitez toutefois investir dans des reproductions de meilleure qualité, le prix répondant à la demande, rendez vous ici :

http://www.atthefront.com http://www.wwiiimpressions.com

Enfin, n'hésitez pas à fouiner sur Ebay. Vous pourrez vous procurer des pièces d'époque en très bon état et tout à fait portables en reconstitution, mais je vous le déconseille si vous optez pour une reconstitution terrain. Préférez dans ce cas d'investir dans des reproductions pour ne pas prendre le risque d'achever de belles pièces qui ont plus de 70 ans !

Pour l'insigne de la 1ère Division Française Libre, préférez également des insignes copies qui seront beaucoup moins chers que des originaux .





Pour ce qui est de l'armement, une réplique du fusil anglais LEE ENFIELD de la firme denix fera parfaitement l'affaire.






Vous pouvez également au pis-aller opter pour une réplique du fusil américain Garand de même que le pistolet mitrailleur Thompson, la carabine US M1 ou la mitraillette STEN britannique.

Vous pouvez vous en procurer ici :

http://www.sodeco-new.com/catalog/index.php?cPath=177_493&page=2

A noter toutefois qu'il faudra prévoir d'investir dans des sangles trouvables dans le commerce et sur ebay.

Vous pouvez également opter pour investir dans des armes neutralisées aux standards de la manufacture d'arme de st étienne d' après guerre que vous trouverez à prix abordables tels que le FM 24 29 français ou encore le MAS 36 . N'hésitez pas à aller faire un tour du côté de l'instagram de mon ami Simon spécialisé dans la 1ère DFL ;)






Sources bibliographiques :







Collectif Amicale 1ère dfl : http://www.1dfl.fr/



© 2023 par Garde-robe. Créé avec Wix.com