• Django Retroman

1917 : La guerre de sam mendes





2 ans et demi après Dunkerque de Christopher Nolan voila qu'un réalisateur britannique s'immisce dans les artères de l'Histoire .


Nous voila donc partis pour un voyage de deux heures au coeur des tranchées de la Grande Guerre .


La hype autour du film venant du fait qu'il est filmé en plusieurs plans séquences parfaitement raccordés permet une question :


Est-ce justifié ?


Si le plan séquence a d'un avis purement personnel , de plus en plus tendance à être utilisé comme un gadget , force est de constater que pour le cas de 1917 ça marche plutôt bien .


On ne peut même pas reprocher à Mendes d'avoir l'insolence de se lancer dans un exercice de style ; Il a déja prouvé son talent pour le plan séquence avec la monumentale ouverture de Spectre ;)


D'aucuns diront que le scenario du film tient sur un timbre poste .


Et si ce parti pris minimaliste était tout simplement pertinent dans le cadre d'un film qui a pour simple but de nous offrir une expérience de guerre ?


Vous l'aurez peut être compris , j'ai passé un pur moment de cinéma .


Comme pour Dunkerque , j'y ai plus vu un film proposant de nous immiscer dans le ressenti de ces pauvres gamins arrachés dans leurs jeunesses et lâchés dans l'enfer sur terre qu'un film à pure vocation documentaire .


Certains reprochent à 1917 son patriotisme britannique , ses invraisemblances .


C'est le lot , dès qu'un film historique sort en salle , tout le monde y va de son petit grin de sel .


De mon côté , même si il comporte des erreurs et c'est bien normal , n'oublions pas que ce n'est qu'un film , l'uniformologie de l'armée britannique en 1917 est plutôt bien respectée , les reconstitutions de tranchées , de cratères d'obus et de bunkers m'ont semblés crédibles .


Niveau casting c'est un sang faute , mention spéciale bien évidemment à George MacKay que j'avais découvert en 2008 dans le film les Insurgés .


Le duo qu'il forme avec Tommen...Baratheon..euh pardon Dean-Charles Chapman fonctionne à merveille et tout deux sont très crédibles .


J'ai vraiment eu l'impression d'être plongé dans le quotidien de deux gamins embourbés dans un conflit qui les dépasse .


A ce niveau là le reste de la distribution c'est du bonus .


De Colin Firth à Benedict Cumberbacht en passant par Mark Strong , Richard Madden ou encore Andrew Scott , tous semble véritablement impliqués dans leurs personnages .


Thomas Newman livre une nouvelle fois une bande originale de très haute facture qui n'est parfois pas sans rappeller le travail de Hans Zimmer et Benjamin Wallfish sur Dunkerque .


On pourrait arguer que l'esthétique de 1917 et certaines séquences peuvent faire penser à des parties de Call of duty mais de mon côté , j'ai plongé dans la crasse des tranchées et il m'a fallu un petit temps après la séance avant de revenir en 2020 .


Ayant toujours un pied dans le passé c'est plutôt bon signe ! ;)





© 2023 par Garde-robe. Créé avec Wix.com