• Django Retroman

28 Avril 1945 : Victoire à l'AUTHION



Entre la rencontre américano-soviétique sur l'elbe , la percée de l'Armée Rouge à Berlin ou encore le suicide d'Hitler , dire qu'il s'est passé des choses en Avril 1945 relève d'un doux euphémisme .


Et pourtant si il existe un événement très peu connu du commun des mortels ou pour quiconque ne s'interesse pas véritablement aux heures glorieuses de la France Libre , c'est bel et bien ce qu'il s'est passé dans les Alpes Maritimes entre Mars et Avril 1945 sur le front de l'Authion .


En effet , les hommes de la Première Division Française Libre allaient batailler dur pour réduire à néant une des dernières poches de resistance allemande , si le sud a été libéré en 1944 , l'armée allemande résistait encore dans les Alpes .



Bref résumé wikipédia :


Les combats de l'Authion constituent un épisode peu connu de la Libération, et rares sont ceux qui se rappellent qu'en avril 1945, la vallée de la Roya, à quelques kilomètres de Nice n'est toujours pas libérée : Breil , Fontan , Saorge ....demeurent occupés par l'ennemi.

Le 28 février 1945, la 1e DFL est retirée du corps de bataille de la 1e Armée française est affectée au front des Alpes, commandée par le Général Doyen qui lui confie le sud de ce front. Le 15 mars, la DFL relève une brigade américaine dans la région de Menton et le 22, elle reçoit mission de s'emparer du Massif de l'Authion, d'atteindre la frontière italienne dans la montagne et de pousser dans la Plaine du Pô, en direction de Turin. C'est le 10 avril 1945 que les hommes de la Première Division Française Libre déclenchent leur action. Ils vont se battre au lance-flammes contre les garnisons allemandes des forts frontaliers à 2 000 mètres d'altitude.


Les uns après les autres, ces ouvrages vont tomber entre leurs mains.


Le 28 avril 1945, après de très durs combats de montagne, la 1e DFL est arrivée sur le versant italien des Alpes-Maritimes et ne se trouve plus qu'à 70 km de Turin.



En hommage , voici quelques photos évoquant certaines silhouettes des hommes de la 1ère DFL sur le front de l'Authion où se battront côtes à côtes soldats français , tirailleurs sénégalais , et nords africains , unis pour une même cause , la France .



En 1944, la tenue de soldat de la 1ère Division Française Libre est calquée sur les tenues de l'armée américaine, blouson de combat , chemise, pantalon de serge, brodequins, guêtres, équipement en toile, sac de combat, gourde, pochette à pansements et fusil sont d'origine américaine. Seul élément si typique de cette division , le port du casque anglais , symbole des premiers combats de l'unité aux côtés de l'armée britannique en Afrique .



Si le casque anglais est de mise dans la 1ère DFL, il n'en reste pas moins que le casque américain M1 y trouvera une place importante. Ce sera notamment le cas lors de la réduction de la poche allemande des Alpes-Maritimes sur le front de l'authion en Avril 1945 . On remarquera le fusil anglais Lee Enfield ( réplique en bois et métal inerte )


Détail de l'insigne 1ère division française libre fabrication américaine



© 2023 par Garde-robe. Créé avec Wix.com