• Django Retroman

LE ROI Arthur ( 2004 )





Pris d'une nostalgie soudaine en début de semaine , j'ai décidé de remater Le Roi Arthur réalisé par Antoine Fuqua en 2004 .


A une époque où la guerre d'Irak servait de parabole à bon nombre de films glorifiant les forces armées américaines , il est intéressant de noter le parti pris anti-religieux ( ou du moins très nuancé ) du film d'Antoine Fuqua .


D'autant plus étonnant que le réalisateur américain avait sorti Les larmes du soleil un an plus tôt , film on ne peut plus patriotique ( mais qui n'en reste pas moins très bon ) .


Je le dis sans détour , Le Roi Arthur est un film risqué ;


Entre critique de la religion , casting quasi exclusivement anglo-saxon où figurent des acteurs inconnus à l'époque et la volonté d'inscrire la légende dans une réalité historique , il subira un cuisant échec commercial et critique .


Je note également que le film ne comporte pour ainsi dire aucun " comique de service" et s'avère somme toute assez sérieux .


Etant donné qu'il s'agit d'une production Jerry Bruckheimer , qui a toujours produit des oeuvres orientées grand public c'est une prise de risque appréciable .


Qui peut peut-être expliquer l'échec du film .


Ce qui est génial avec le Roi Arthur c'est qu'on retrouve un bon nombre de " gueules" sur le devant de la scène aujourd'hui .


Clive Owen en Arthur , Ioann Gruffud en Lancelot , Madds Mikelsen en Tristan , les fans de Rome et Punisher reconnaîtront Ray Stevenson , on peut même apprécier Stephen Dillane en Merlin des années avant d'être élu père de l'année par les twittos pour son rôle de Stannis Baratheon dans Games of Thrones .


Même Keira Knightley en Guenièvre / amazone vaut le détour .


Cerise sur le gâteau , la musique signée el maestro Hans Zimmer .


Si il peut dérouter pour être un poil trop bavard , il n'en reste pas moins très appréciable , mention spéciale aux nombreuses séquences en décors naturel ainsi que quelques morceaux de bravoure .


Bien entendu , on n'évite pas certains clichés maladroits tels que les gentils tout beaux et les méchants saxons bien crasseux ; Mais entre nous c'est un contrat que j'accepte en visionnant un film .




© 2023 par Garde-robe. Créé avec Wix.com